Newsletter104 F --NEWSLETTUX--

La Gazette du GAM
N° 105 - mars 2019

GRADUS AD MUSICAM

LE PIANO DANS TOUS SES ECLATS

 

près "La nuit des Requiem", puis celle des "Stabat Mater", GRADUS AD MUSICAM convie son public à un événement exceptionnel avec au programme 3 concerts en une seule journée et 2 rencontres préliminaires, pour rendre hommage au piano.

Instrument soliste par excellence, le piano est aussi celui qui se marie à tous les autres, la voix ou l'orchestre. Il est au cœur de toutes les formes et genres musicaux : sonate, Felix Mendelssohnconcerto, mélodie, lied, musique de chambre ou jazz. Né dans le dernier tiers du XVIIIe siècle, il devient aussitôt celui pour lequel pratiquement tous les compositeurs ont écrit, "le plus grand excitant de l'imagination musicale depuis deux siècles" pour Olivier Messiaen.

 

 

Samedi 30 mars 2019 à 15h, 18h & 21h

Conservatoire du Grand Nancy / Salle Poirel Nancy

 

15 h : 1er  concert

Audrey Moswitza, Claude Fourcade, Jeffrey Nau, piano


J.S. Bach : Concerto pour 2 pianos

Mozart : Adagio et fugue pour 2 pianos

Addinsell : Concerto de Varsovie pour piano et orchestre, œuvre composée en 1941 dans le style de Rachmaninoff, pour la musique d'un film, et devenue très célèbre.


Entrée libre

CONSERVATOIRE DU GRAND NANCY - NANCY

18 h : 2e concert


Lise Diou-Hirtz, piano & Estelle Loviconi, violon

Consacré à Robert Schumann, grand compositeur romantique :

Sonate pour piano et violon n°1 

Concerto pour piano et orchestre


SALLE POIREL - NANCY


21 h : 3e concert

Jeffrey Nau, Pierre-Alain Goualch, piano

Chœur et orchestre Gradus Ad Musicam, dir. François Legée


Edvard Grieg : Concerto pour piano et orchestre - 2 pièces pour ensemble vocal et piano

Ceccarelli : "Desiderio" pour piano "jazz" et orchestre

 

Renseignements 03 83 21 09 19 - www.gradus-ad-musicam.com

Tarifs : 21 euros (normal), 16 euros (réduit + carte Cézam), 6 euros lycéens, étudiants , gratuit - 16 ans
Billetterie à l'entrée du concert

Réservations :

Magasins Fnac 0 892 68 36 22 (0,34 euro/min) www.fnac.com
Salle Poirel Nancy 03 83 32 31 25
FranceBillet: 0.892.692.192 - billetweb.fr Rencontres

CONSERVATOIRE DU GRAND NANCY - NANCY

Passeport piano

Concert des classes de piano du Conservatoire

18h30 - jeudi 28 mars

Conférence

L'après Beethoven : le concerto pour piano au XIXe siècle

18h - Vendredi 29 mars

 

Robert SCHUMANN
Concerto pour piano et orchestre


Johann Strauss et Johannes Brahmsn 1841,
SCHUMANN écrit une Phantasie pour piano et orchestre, conçue selon ses propres termes comme « un juste milieu entre symphonie, concerto et grande sonate ». C'est cette Phantasie qui deviendra, quatre ans plus tard, le premier mouvement de son concerto. En 1845 en effet, il y greffe un intermezzo et un finale, ses éditeurs trouvant un concerto plus commercialisable qu'un simple Allegro.

Le concerto n'eut pas un succès immédiat. Cela s'explique partiellement par le fait qu'il n'a pas été conçu comme un morceau de bravoure. Schumann, dont la main droite était endommagée depuis 1832, s'était écarté de toute virtuosité démonstrative dans ses œuvres. Il avait d'ailleurs confié dès 1839 à sa fiancée d'alors, Clara  : « Je ne peux pas écrire de concerto de virtuose ; il faut que j'imagine autre chose ».

Felix MendelssohnAprès le concerto en la mineur, il écrira encore deux autres pièces pour piano et orchestre : l'Introduction et Allegro appassionato" en sol majeur (Op. 92), en 1849, et l'Introduction et Allegro concertante" en ré mineur (Op. 134).

L'œuvre concertante de Schumann comprend également un concerto pour violoncelle (1850) et un concerto pour violon (1853), tous les deux postérieurs à celui pour piano.


 

Edvard GRIEG


Concerto pour piano et orchestre


Felix Mendelssohn ianiste de formation, Edvard GRIEG est un compositeur norvégien de la période romantique. Il s'est particulièrement attaché à la mise en valeur du folklore norvégien au moyen de la musique.

Edvard GRIEG naît dans une famille de musiciens : son père joue en tant qu’amateur dans un orchestre de la ville, sa mère lui donne ses premières leçons de piano et lui fait découvrir l’histoire de la musique à travers Mozart, Weber et Chopin. Edvard Grieg part en 1858 au conservatoire de Leipzig pour y faire ses études musicales.  Il y découvre les œuvres de Schumann ou de Wagner au Gewandhaus, et propose sa première composition à son examen final en 1862 (Quatre pièces pour piano ).

Edvard Grieg entame alors une carrière de pianiste. Il déménage à Copenhague où il rencontre les compositeurs Niels Gade et Rikard Nordaak, et commence à éprouver un intérêt prononcé pour la culture nordique. En 1867, il s’installe à Christiana et y fonde l’Académie norvégienne de musique. Il dirige régulièrement l’orchestre de la société de musique et compose de nombreuses pièces (Humoresques, Concerto en la mineur pour piano ), ce qui est d’autant plus facile lorsqu’il se voit accorder par l’Etat une rente viagère, à partir de 1872.

En 1876, Edvard Grieg rencontre le succès avec Peer Gynt, un opéra né de l’œuvre d’Ibsen. Après une période de crise durant laquelle il se concentre sur le folklore de sa région, il part en tournée en Europe et se fait acclamer de toutes parts. La qualité de l’écriture pianistique inspirée par Liszt, ainsi que l’audace de l’harmonie, font de Grieg un compositeur majeur de la Norvège et inspireront Debussy ou Ravel.

 


Le concerto

e concerto est une forme musicale composée généralement de trois mouvements (un rapide, un lent, un rapide), où un ou plusieurs solistes dialoguent avec un orchestre. D'origine italienne, il se développa pendant la période baroque et fut une des formes musicales les plus prisées pendant les périodes classiques et romantiques.

Le véritable initiateur de la formule - inventée toutefois par Giuseppe Torelli - et de son succès est Antonio Vivaldi, auteur de très nombreux concertos pour une grande variété d'instruments violon, violoncelle, mandoline, flûte, hautbois, etc.). Beaucoup de ses contemporains devaient lui emboîter le pas, avec plus ou moins d'originalité.

Certains sont des novateurs : Haendel avec ses concertos pour orgue, Johnn Sebastian Bach avec ses concertos pour 1 à 4 clavecins. La période classique voit, entre autres, l'explosion du nombre de concertos de Joseph Haydn et surtout Wolfgang Amadeus Mozart : concertos pour piano, pour flûte et harpe, pour violon, pour clarinette, concerto pour cor… qui sont parmi ses chefs-d'œuvre.

Felix MendelssohnC'est Beethoven qui inaugure le concerto romantique, avec ses cinq concertos pour piano et son monumental concerto pour violon. Son exemple est suivi par de nombreux compositeurs : le concerto rivalise avec la symphonie dans le répertoire des grandes formations orchestrales. Tout au long du XIXe siècle, le piano et le violon sont les instruments de prédilection de compositeurs souvent eux-mêmes interprètes virtuoses ; c'est notamment le cas des pianistes Franz Liszt et Frédéric Chopin. Les œuvres d'Edvard GRIEG Robert SCHUMANN ici présentées s'inscrivent dans cette lignée de grands concertos romantiques. Le rôle du soliste s'y trouve largement renforcé dans l'exposition thématique et le développement central.

Les recherches formelles entreprises au XIXe siècle perdurent au XXe siècle, parfois jusqu'à l'éclatement pur et simple. Si, thématiquement et esthétiquement parlant, certaines œuvres restent fondamentalement héritières du siècle précédent (les trois premiers concertos de Sergueï Rachmaninov, par exemple, influenceront nombre d'œuvres concertantes), l'heure est au changement et à l'invention : ainsi des concertos de Bartok (n'a-t-il pas écrit, d'ailleurs, un Concerto pour orchestre, suivant ainsi l'exemple de Hindemith ?) ou de Chostakovitch, du fameux Concerto pour la main gauche de Ravel, etc. Peu à peu, on rapprochera le genre avec celui de la rhapsodie (par exemple l'œuvre, concertante, de Gershwin : Rhapsodie in Blue).

 

Prochain concert

Samedi 25 mai 2019 à 20h30
Salle Poirel, Nancy

B. BRITTEN Sérénade pour cor, cordes et ténor solo

J. RUTTER Gloria, pour chœur et orchestre

R. VAUGHAN WILLIAMS Toward the Unknown Region, pour chœur et orchestre

 


www.gradus-ad-musicam.com
Tél : 03.83.21.09.19 / 03 83 36 85 98 - Courriel : gam@gradus-ad-musicam.com
www.gradus-ad-musicam.com
Tél : 03.83.21.09.19 / 03 83 36 85 98 - Courriel : gam@gradus-ad-musicam.com
?UNREG_LINK? Si vous ne souhaitez pas recevoir cette lettre d?information, veuillez vous désinscrire en cliquant sur le lien ci-dessous ou adresser un courriel au webmaster
--FOOTER-- communication@gradus-ad-musicam.com
{LINKS}
-->
Partenaires de Gradus Ad Musicam :